• Sylvie Lapointe

Une fin et un commencement

Le 16 juin 2020


En octobre dernier j’ai fait un voyage à Sedona en Arizona.


C’est sans doute les dessins animés de Bugs Bunny mettant en vedette Bip Bip et Coyote dans les déserts d’Arizona que je regardais tous les samedis après-midi durant mon enfance qui ont semé en moi le désir de visiter les montagnes rouges d’Arizona.


Le paysage désertique où s’élèvent les immenses monolithes rouge-orange flamboyant est à couper le souffle! Sedona est reconnu comme un endroit hautement spirituel. On dit que certaines formations rocheuses sont dotées de vortex énergétiques qui facilitent la méditation et la guérison du corps et de l'esprit.


Étant spirituelle et ayant l’esprit curieux j’ai fait des randonnées dans ces vortex tous les jours. Un beau matin, au lever du soleil, j’ai fait une randonnée dans les sentiers contournant Bell Rock. Plus je marchais, plus mon cœur s’allégeait. Je suis sortie du sentier pour grimper la montagne. À quelques mètres de hauteur, je me suis arrêtée pour poser mon visage contre la paroi rocheuse verticale qui s’élevait au-dessus de moi. J’ai fermé les yeux et j’ai fait une prière. En ouvrant les yeux, j’ai remarqué la peau d’un serpent intacte, plus d’un mètre de longueur, dans une crevasse tout près de moi. Je n’aime pas les serpents. Ils me font peur. Mais, étrangement, j’étais ravie de voir cette peau de serpent que je considérais comme un message me promettant une grande transformation. J’étais venue à Sedona pour me retrouver. Laisser tomber ma vieille peau, comme une identité qui ne me ressemble plus, pour commencer une nouvelle étape de ma vie.


Mais muer sa peau c’est pénible. Toute grande transformation apporte son lot de deuil et de peines. Je dois avouer que les six derniers mois ont été particulièrement éprouvants. J’ai dû confronter des aspects ombrageux de mon identité, abandonner des croyances et des comportements qui faisaient obstacle à mon épanouissement personnel, et dire adieu à des personnes qui ne m’aimaient pas vraiment. Je me suis sentie si seule et si perdue…

Depuis une semaine, on dirait que les vents de changement se sont finalement apaisés. La poussière de route est retombée et je commence à entrevoir un chemin. J’ai presque le goût de me remettre à marcher.


Hier soir, je me suis rendue à notre chalet et je me suis assise sur le quai pour admirer la danse du vent sur l’eau du lac. J’ai vu un serpent d’eau qui nageait tranquillement devant moi. Je n’ai pas vu de serpent d’eau ici depuis des années. Bizarre! Ce matin, en faisant ma méditation debout, devant le lac, le serpent d’eau est revenu me rendre visite. Il a nagé de long en large devant moi une bonne demi-heure.


Dans la culture autochtone, un serpent représente la force de vie et l’énergie primale. Quand un serpent apparaît dans notre vie c’est signe que nous vivons un moment de transition important menant à une renaissance et à un regain d’énergie.


Puisque c’est un serpent d’eau que j’ai vu, ce serpent a la symbolique additionnelle de l’eau, élément de purification et de guérison.


La nature m’envoie un message que j’interprète comme la confirmation qu’une transition s’est opérée dans mon état d’âme. En me permettant de vivre pleinement mes émotions ces derniers mois, une alchimie interne de guérison s’est effectuée. J’ai laissé derrière ma vieille peau et je retrouve mon énergie vitale. J’entame un nouveau commencement.


Tout comme un serpent révèle une nouvelle peau, une nouvelle identité, après la mue, je souhaite que nous émergions tous de cette période de confinement allégés avec de nouvelles réalisations et des nouvelles façons de faire et d’être.


Comme le dit la chanson d’Emmanuelle « Et c’est pas fini » (1973)


Et c'est pas fini, c'est rien qu'un début Le vrai soleil on l'a pas encore vu Et jusqu'aujourd'hui, on n'a rien vécu La grande extase, on l'a pas encore eue Non c'est pas fini, c'est rien qu'un début Mais c'est le plus beau des commencements


Exercice de réflexion :

· Qu’est-ce qui est en transformation en moi ?

· Quels aspects de ma vie « d’avant » est-ce que je veux conserver ?

· Quels aspects de ma vie « d’avant » est-ce que je veux changer ? Et pourquoi ?

· Comment se dessine mon avenir ?

· Comment remettre le bonheur et l’amour au centre de ma vie ?

© 2014 L2 Emergence - all rights reserved 

Design by Samantha Clusiau-Lawlor

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now